Le Palmares Des Vins De France

Edition du 21/06/2022
 

Château HAUT-MARBUZET

Sommet

Château HAUT-MARBUZET

Qualité est ma vérité


“Un vin n’a de génie que le génie de son terroir”, aime préciser Henry Duboscq. On pourrait donc penser que les hommes ne servent à rien, poursuit-il. À Haut-Marbuzet ce n’est pas tout à fait le cas. Le terroir de Saint-Estèphe donne des vins austères, virils et agressifs alors, que, par tempérament, je suis un homme volubile, extravagant et caressant. Ainsi, pour produire un vin que j’aime et qui me ressemble, je me suis battu “bec et ongle” contre ce terroir pour produire le plus marginal des Saint-Estèphe, c’est-à-dire, et cela m’a souvent été reproché, un vin séducteur dès sa mise en bouteilles, alors que ce n’est pas le style d’un Saint-Estèphe classique. J’ai dompté mon terroir par des méthodes de vinification qui me sont propres, et dont j’ai été un peu le pionnier. Le logement intégral du vin en barriques de chêne renouvelées tous les ans. J’avais découvert qu’un vin en barrique neuve puisait dans son contenant une onctuosité parfumée qui masquait l’agressivité traditionnelle venue du terroir. J’ai donc fait des recherches d’associations de différents chênes, sachant que, pour le bois aussi, l’influence du terroir apporte des saveurs différentes, selon les origines des chênes. C’est ainsi, que j’ai découvert que les chênes de l’Allier à forte chauffe, donnaient à mon vin ces notes empyreumatiques très caractéristiques. Je me suis rendu compte que les chênes de la forêt de la Nièvre apportaient ces légères notes toastées et un rien mentholé. Les chênes de la forêt de Tronçais à forte chauffe apportaient, eux, des notes de violette, de cassis et de framboise. Ainsi, l’association de ces différents chênes, et en fonction des millésimes, par leur vigueur tannique, donnaient au vin, une complexité très intéressante et gommaient, dans leur jeunesse, l’austérité et la rigueur des vins de Saint-Estèphe. On aurait pu penser, que le terroir était brimé, faussé par ces ajouts de chêne, c’était une erreur, car, après vieillissement, on se rend compte que l’influence des hommes et les techniques disparaissent, le terroir reprenant le dessus. Au bout de 4-5 ans, les tanins un peu virils de Saint-Estèphe dans leur jeunesse sont atténués, sont féminisés, comme quoi, le temps finit toujours par amenuiser les virilités les plus excessives. Château Haut-Marbuzet 2018 : pour le 2018, les Merlots ont été ramassés juste à maturité sans atteindre la surmaturité. Le vin a une fraîcheur assez exceptionnelle. Les vendanges ont été arrêtées pendant 5 jours pour permettre d’attendre la magnifique maturité technique et phénolique des Cabernets sauvignons. D’une très belle structure avec des tannins très fermes mais très mûrs, la couleur est rouge prononcé, le nez enthousiasmant, exhalations de fruits rouges affriolantes. Les saveurs gourmandes confirment le nez et le prolonge par une texture ferme, structurée et onctueuse. La finale laisse une impression soutenue, un rien rigoureuse mais l’influence du chêne pédonculé de chauffe moyenne, arrondit remarquablement cette finale. Après 2016, la nature nous permet de croire avec ce millésime à la répétition de l’exceptionnel. Château Haut-Marbuzet 2017 : sans avoir les degrés de perfections de 2015 et 2016, il nous fait retrouver les jolies notes du 2012 avec un nez éloquent, des fruits charnus finement compotés, des senteurs chaudes sans lourdeur ni mollesse. Château Haut-Marbuzet 2016 : comme toujours, l’extraction modérée privilégie l’élégance contre la puissance. Néanmoins, l’ensemble rappelle la perfection des 2010. Derrière un nez dominé par la violette et le moka, le vin est plein et velouté, sa présentation révèle une belle matière profonde dominée par une juste maturité de raisins. Le tout, confère une élégance rare, corolaire d’une noblesse évidente qui se manifeste par un prolongement d’éternité. Je n’hésite pas à appeler ce 55e millésime de ma production, “la beauté du monde” ! Château Haut-Marbuzet 2015 : il fait partie des très beaux millésimes à Haut-Marbuzet. Une maturité phénolique remarquable associée à une maturité technologique maîtrisée, (degré moyen de 13,5°). C’est un grand vin de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de grande garde.”

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54

Email : infos@haut-marbuzet.net




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château LAGARDE


Un vignoble de 12 ha. Vignerons Indépendants. Agriculture Bio. “Je respecte la terre que je cultive, précise Paul-Henry Nerbusson. Si, avec des produits organiques, nous pouvons arriver à préserver le sol, alors faisons-le ! Je suis un homme raisonné. Il faut penser à l'économie mais aussi à l'écologie.” Remarquable Blaye Côtes de Bordeaux rouge cuvée Inès 2019, 70% Merlot, 15% Malbec et 15% Cabernet franc, élevage en barriques neuves pendant 12 mois avec soutirage régulier, puis passage en amphores pendant 6 mois, savoureux, de belle robe soutenue, ample en bouche grâce à des tanins soyeux, avec des nuances de cerise noire et d’humus. Nous avons également goûté ce remarquable Blaye Côtes de Bordeaux rouge Excellence 2019, Merlot 70%, Malbec 20% et Cabernet franc 10%, élevage 100% barriques 2/3 neuves 24 mois, structuré, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé, qui poursuit son évolution. Le Blaye Côtes de Bordeaux rouge Tradition 2019, avec de la matière, des arômes de petits fruits rouges intenses (prune, cerise), d’une jolie finale, se goûte très bien, d’une belle couleur aux reflets violets, savoureux en bouche, quand le 2018, corsé, aux tanins amples, soyeux, est un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...). Très beau gîte sur place.

Paul-Henry Nerbusson

33390 Cars
Téléphone :05 57 42 91 56
Email : ph@chateau-lagarde-33.com
Site personnel : http://chateau-lagarde-33.com

Francis BLANCHET


Le vignoble de 14 ha est réparti sur différents sols (marnes kimméridgiennes, argiles à silex, calcaires du barrois et calcaires en plaquettes de villiers). Mathieu, le fils de Francis est venu le rejoindre après avoir obtenu son diplôme d’œnologie, et acquis plusieurs expériences professionnelles dans des vignobles français et américains. “Depuis plus de 15 ans, nous avons choisi de protéger la diversité biologique de nos sols. En fonction des parcelles, soit nous enherbons les rangs de vignes, soit nous passons la charrue et les interceps afin d'enlever les herbes indésirables.” Le domaine a obtenu la certification HVE, c’est une marque de reconnaissance vis à vis des engagements pris par le domaine depuis plus de 30 ans. Grâce à une protection anti-gel importante et des nuits passées à surveiller les températures, nous avons pu récolter une vendange satisfaisante en quantité; la qualité est également au rendez-vous.” Vraiment bien réalisé, ce Pouilly-Fumé Silice 2021, Sauvignon, vignes de 23 ans en moyenne, élevage en cuves Inox, de robe jaune clair, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, de bouche souple et vive à la fois, il est tout en nuances. Bien fait également, ce Pouilly-Fumé Kriotine 2021, 100% Sauvignon issu en partie de sélection massale dans de très vieilles vignes, avec un élevage en cuves Inox, au nez d’amande et de coing, un vin vif et ample, intense en bouche, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut. Le Pouilly-Fumé Calcite 2021, médaille de bronze au Concours Général Agricole de Paris, Sauvignon blanc, vignes de 24 ans en moyenne, élevage en cuves Inox, est excellent et poursuit son évolution, un vin dont le nez évoque l’amande fraîche et les fruits blancs, de bouche puissante. On termine sur le Pouilly-Fumé Les Débuts 2020, 100% Sauvignon, présenté dans une jolie bouteille, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes d’amande et de fougère, ample et persistant, riche au nez comme en bouche. 


33 et 35, rue Louis-Joseph-Gousse - Le Bouchot
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 05 90
Email : contact@vins-francis-blanchet.fr
Site personnel : www.vins-francis-blanchet.fr

AUVIGUE


C’est Francis Auvigue “Le Grand Père”, alors propriétaire à Solutré, qui, en 1946, décide de s’installer à Charnay Les Macon en s’associant à 4 autres amis vignerons afin de créer une petite maison de vin et promouvoir l’appellation Pouilly-Fuissé. Jean Pierre et Michel intègrent la maison dans les années 1975, et élargissent la gamme en intégrant les autres appellations du Mâconnais. Ils développent l’activité de vinification au début des années 1990 et élaborent des vins issus des propriétés familiales et également à partir de raisins d’amis producteurs. Vignerons de tradition mais surtout par passion, Sylvain, neveu de Jean-Pierre et Michel, a fait son entrée au sein de la maison fin 2015, marquant l'arrivée d'une nouvelle génération. L’équipe s’est de nouveau agrandie en 2018, avec l’arrivée de Céline. Elle a pour mission le suivi des 8,5 ha de vignobles en propriété et la vinification. “La vendange 2021 a été faible, malheureusement trop faible, au vu du gel de début Avril suivi d’un épisode de grêle sur Pouilly et sur Fuissé qui ne nous a pas aidés. Forcément, nous avons eu de grosses pertes sur certaines parcelles, jusqu’à 80%. Mais dans l’ensemble, sur les raisins qu’il restait, la qualité était superbe. Nous proposons à la vente en 2022 : les Mâcon 2020 et 2021, les Saint-Véran 2020 et 2021 et les Pouilly-Fuissé 2018, 2019, 2020 et 2021, selon les parcellaires. Nous avons une nouveauté sur le domaine cette année, un circuit œnotouristique de visite guidée. Ce sont trois offres bien distinctes, qui vont de la dégustation et de la découverte sensorielle des arômes des vins du Mâconnais, jusqu’à une visite plus approfondie de la vigne et des caves de vinification avec un accent mis sur les Pouilly-Fuissé, et notamment les Premiers Crus.” Une référence ce Pouilly-Fuissé blanc Aux Chailloux 2018, très élégant, avec ces senteurs caractéristiques du terroir de lis, de rose et de miel d’acacia, un vin ample et gras au palais. Superbe Pouilly-Fuissé blanc cuvée Hors Classe 2018, un vin où se mêlent des connotations d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, très parfumé et chaleureux. Excellent Pouilly-Fuissé blanc La Frérie 2018, sols argilo-calcaires et silex, au bouquet complexe où se retrouvent des notes d’amande, d’abricot frais et de bruyère, un vin bien marqué par son Chardonnay qui lui donne cette ampleur au palais, comme le Pouilly-Fuissé La Petite Parcelle 2018, au nez complexe et puissant (fougère, poire), d’un bel équilibre, de bouche parfumée et ample, un vin qui mérite d’être débouché sur une viande blanche à la crème ou une truite saumonée. On se fait aussi plaisir avec leur Saint-Véran blanc Les Chênes 2019, sols de roches sédimentaires du crétacé, type argilo-calcaires avec couches d'argile, à dominante de fleurs blanches et d’amande, de bouche délicate et harmonieuse, il est tout en finesse.

Sylvain Brenas Auvigue
100 place Saint Germain
71960 Fuissé
Téléphone :03 85 34 17 36
Email : sylvain.brenas@auvigue.fr
Site personnel : www.auvigue.fr

CHATEAU DE FONTCREUSE


Le Château de FONTCREUSE est une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances, ce qui a donné son Nom au Château « FONTCREUSE ». La propriété s’étend sur 38,6 hectares, 21.5 hectares pour le vin Blanc de Cassis, 4.5 hectares pour le vin Rosé de Cassis, 8.6 hectares pour le vin Rouge IGP Bouche du Rhône, et 4 hectares pour le vin Rosé IGP Bouche du Rhône. Il faut rappeler que la couleur de référence pour l’appellation Cassis est avant tout le Blanc ; produit rare et unique dans la région de la Provence habituée à produire du Rosé. Formidable Cassis blanc cuvée “F”, Ugni, Clairette et Marsanne, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, de bouche harmonieuse, un grand vin suave et sec à la fois, à déboucher aussi bien sur un bar que sur du veau grillé. Le Cassis rosé cuvée “F”, cépages Cinsault et Grenache, n’a rien à lui envier, au fruité concentré, avec des nuances de pêche et de petits fruits secs, un vin sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à l’élégance, de bouche parfumée et persistante, gras, ample, à ouvrir sur une cuisine épicée, vraiment exceptionnel. Quant à cet IGP Bouches du Rhône rouge cuvée Mussuguet, cépages Syrah et Caladoc, légèrement épicé, c’est un vin de bouche pleine et riche, de belle robe grenat, mêlant puissance et finesse, d’excellente garde, à déguster, par exemple, sur un gigot de Provence ou un salmis de palombes.

Château de Fontcreuse
13, route Pierre Imbert
13260 Cassis
Téléphone :04 42 01 71 09
Email : contact@fontcreuse.com
Site : chateaudefontcreuse
Site personnel : www.fontcreuse.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine BRISSON


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d?une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l?une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d?une superbe cave voûtée est occupé par Gérard Brisson et sa famille.
Après sa formation d?œnologue en Bourgogne, il a rejoint son père en 1974, poursuivant et développant l?œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis depuis 2009.
?Un seul mot pour définir l'année 2020 : perfection ! nous précise Louis Brisson. Pour nous, les Vins sont au-dessus des 2019, les raisins étaient sains, belle maturité, seul hic, un épisode de sécheresse a réduit le volume. Nous sommes dans la continuité des années précédentes avec des degrés nettement plus élevés (14, 15°).
Une nouvelle appellation fait son entrée : un Fleurie 2020 qui sortira en Septembre, il provient d'un terroir granitique, sableux, c'est un vin tendre, floral, peu puissant.
Nous présentons à la vente, actuellement : Morgon Tradition 2019, Morgon La Louve de 2015 à 2019, Morgon Vieilles Vignes 2017 et 2018, Beaujolais-Villages 2020 et bien sûr le Fleurie, précédemment cité. Nous accueillerons en Juillet au Domaine un festival de musique classique.?
On ne présente plus ce domaine, une référence depuis bien longtemps, et encore cette année, avec cet exceptionnel Morgon Les Charmes La Louve 2019, sol pauvre, acide, sur granite de décomposition avec filon de schiste à manganèse, fermentation longue puis élevage en cuves, il est racé, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, très persistant et d?excellente évolution (13,80 €). Le 2018, avec ce nez puissant et persistant de petits fruits rouges et de cerise noire, servi légèrement frais, fera merveille sur une tête de veau ravigote. Le 2017, est d?un beau rouge profond, au nez complexe et fruité avec une dominante de cerise, on est séduit par sa belle structure qui lui prédit un bel avenir.
Formidable Morgon Les Charmes Vieilles Vignes 2018, aux des senteurs intenses de fruits surmûris et d?épices, c?est un vin de très bonne bouche, parfumé (prune, violette...), il poursuit son évolution quand le 2017, qui commence à très bien se goûter, a des nuances complexes de fruits des bois et une pointe de grillé, puissant et savoureux (14,80 €).
Nous vous conseillons aussi le Beaujolais-Villages 2020, aux notes de fruits rouges à noyau, charmeur au nez comme en bouche.

Gérard et Germaine Brisson
Les Pillets
69910 Villié-Morgon
Tél. : 04 74 04 21 60
Email : vin.brisson@wanadoo.fr
www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson
www.gerard-brisson.com
 


Château de MUSSET


Un domaine de 27,7 ha, acquis en 1963 par la famille Foucard, sur sol argilo-graveleux et sablo-graveleux, 80% Merlot, 17% Cabernet-Sauvignon et autes cépages pour 3%, avec une moyenne d?âge de la vigne de 33 ans.
Très séduisant Lalande-de-Pomerol cuvée Première Château de Musset 2018, de robe grenat soutenu, bouqueté et persistant, aux tanins très bien équilibrés, de bouche chaleureuse dominée par la framboise, qui associe une charpente réelle à une jolie souplesse.
Le 2016, parfumé, savoureux et complexe, un vin qui mêle concentration aromatique et souplesse en bouche, avec des arômes subtils d?épices, il est délicat et rond, mais avec une jolie matière.

Jean-Yves et Michel Foucard
18-20, route de Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Tél. : 05 57 51 11 40 et 06 76 41 82 26
Email : contact@chateaudemusset.com
www.chateaudemusset.com
 


Domaine de VALAMBELLE



> Les précédentes éditions

Edition du 14/06/2022
Edition du 07/06/2022
Edition du 31/05/2022
Edition du 24/05/2022
Edition du 17/05/2022
Edition du 10/05/2022
Edition du 03/05/2022
Edition du 26/04/2022
Edition du 19/04/2022
Edition du 12/04/2022
Edition du 05/04/2022
Edition du 29/03/2022
Edition du 22/03/2022
Edition du 15/03/2022
Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020

 



Sylvain MOSNIER


Château ST ESTEPHE


Clos RENÉ


Château La CANORGUE


Château HENNEBELLE


Château CASTERA


De SOUSA et Fils


Château DARIUS


BERTHELOT-PIOT


Domaine BERTRAND-BERGÉ


Domaine de POUYPARDIN


Jean-Paul MAULER


BRIXON-COQUILLARD


Domaine du JAS D'ESCLANS


Domaine de TORRACCIA


Domaine René CACHEUX et Fils


Château LAFARGUE


PÉHU-GUIARDEL


ELLNER


MOYAT-JAURY-GUILBAUD


Château BOUSCAUT


Château de La GRENIERE


Michel et Sylvain TÊTE


Château PANCHILLE


Château FONROQUE


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Pierre MIGNON



CHAMPAGNE CHARPENTIER


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE GERARD TREMBLAY


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE PIERRE GELIN


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHATEAU PONT LES MOINES


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE GOURON


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE DE L'AMAUVE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales