Le Palmares Des Vins De France

Edition du 21/03/2017
 

DOMAINE DE CHEVALIER

Talent

Domaine de CHEVALIER

Au sommet, en blanc comme en rouge


“Seul un grand terroir peut produire un grand vin, précise Olivier Bernard. Les vignes du Domaine de Chevalier sont entourées d’une forêt créant un véritable écosystème d’une part, mais aussi un effet de serre qui favorise la maturation des raisins. Un grand vin naît toujours dans des conditions extrêmes, c’est sur un terroir difficile qu’il tire sa grandeur. Au Domaine de Chevallier, le terroir composé de sols pauvres et complexes, il impose à la vigne d’aller puiser au plus profond la minéralité. Le vignoble, de par son environnement, ajoutés aux soins apportés aux vignes, à l’aération du sol avec le labour avec le cheval, du suivi très précis, du tri des raisins à la vendange, du respect de la peau des raisins vecteur de la qualité des tanins du vin rouge, du travail par gravitation dans le cuvier, de l’élevage en barriques très maîtrisé… Rien n’est laissé au hasard… tous les paramètres comptent. Un grand vin, c’est la somme de tout cela : si l’on a bien respecté la terre, si l’on a fait des choix naturels, à commencer par le respect total du fruit, on le retrouve dans la bouteille. Depuis le début des années 2000, le vignoble est en train de restituer ce qu’on lui a donné et les derniers millésimes sont d’un niveau qualitatif rarement atteint ici. C’est vers une voie axée profondément sur la nature que j’ai décidé de me diriger les dix prochaines années, en privilégiant la diversité. Le cépage s’efface, est en retrait par rapport à la terre qui s’exprime. Le terroir, c’est bien sûr ce qui a fait la notoriété de Chevalier mais nous devons sublimer la terre. Le mot terroir est presque devenu un mot galvaudé aujourd’hui, il faut plutôt parler de la plante qui va puiser sur plusieurs mètres en profondeur des richesses incroyables et apporter une expression absolument unique. À Chevalier, nous avons un cuvier en forme “tulipe”, de petites cuves de 80 hl un peu plus refermées en haut (d’où son nom) qui nous permettent des vinifications très pointues, c’est un petit cuvier “bijou”, à l’image du travail que je réalise au Domaine de Chevalier. Depuis cinq ans nous avons un érafloir extraordinaire, un robot avec des “doigts” pour érafler les raisins. Plus j’avance dans ma vie de viticulteur et plus je crois en la précision de notre travail, à toutes les étapes, c’est l’élément fondamental qui révèle les grands terroirs. Le 2016 a été un millésime un peu délicat avec un départ de végétation très humide, beaucoup de pluies jusqu’en juin, puis l’été a été historiquement sec. Des extrêmes mais qui ont convenu à la vigne qui a très bien poussé, profitant de cette humidité printanière. La véraison, qui a eu lieu entre le 10 et 15 août, s’est particulièrement bien passée, de façon très régulière et homogène, cela prouve que la vigne ne souffrait pas de la sécheresse à ce moment-là. La fin du mois d’août et début septembre ont été très secs, les jeunes vignes ont un peu souffert, par contre, les ceps plus anciens ont très bien résisté. En 2016, nous avons produit un millésime historique, supérieur au 2015, du niveau des plus grands, tels que, 2010, 2009, 2008 et j’ose dire qu’il a peut-être même surpassé le 2010, qui est pourtant notre référence. Je suis très optimiste sur les rouges 2016 qui sont fantastiques. La bonne surprise est venue des blancs. En effet, en décembre, à la fin des fermentations, on a goûté des vins délicieux, d’un grand potentiel. Des vins blancs fabuleux ! Ils ont surtout beaucoup de fraîcheur et on ne s’y attendait pas vraiment… Beaucoup de tension, de puissance, des arômes de fruits bien mûrs, du gras, des vins à la trame très verticale, longs en bouche, des vins blancs du niveau des 2012 et 2014 qui sont de très grands vins blancs ici.”

   

DOMAINE DE CHEVALIER

Olivier Bernard
102, chemin Mignoy
33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16
Télécopie : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VAL DE LOIRE BLANCS
e_val_de_loire_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR

VOUVRAY
Clos MAURICE
ROCHETTES (A)
AUBERT (V)
LA GUILLOTERIE (S)
LA PALEINE (S)
GAUTERIE (A)
LA VARIERE (S)
CAPITAINE (V)
GONORDERIE
ROCHEVILLE (S)
VIEUX PRESSOIR
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY


SAUTEREAU (S)
André DEZAT (S)
GITTON (S)
NATTER (S)
Daniel REVERDY (S)
CREZANCY/CHEVREAU (S)
SARRY (S)
BAUDIN (PF)
CHASSEIGNES (S)
CLEF DU RECIT
ERMITAGE (MS)
MILLET (S)
PICARD (S)
Pierre MARTIN (S)
THIROT-FOURNIER (S)
BARILLOT (PF)
BLANCHET (PF)
CAVES POUILLY (PF)
LANDRAT-GUYOLLOT (PF)
PABIOT (PF)
P'TIT ROY (S)
J.-M. ROGER (S)
PETIT (PF)
COTTAT (S)
FOUASSIER (S)
GRALL (S)
S. DAGUENEAU (S)
Thierry VERON (S)
CHAMPEAU (PF)
FOURNIER (S)
LOUIS (S)
BONNARD (PF)
VATTAN (S)
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
BOUQUERRIES (Ch)
GOURON
CHAISE (T)
COMMANDERIE (Q)
CHARBONNIER (T)
MALBÈTE (R)
MANDARD (T)
RENAUDIE (T)
TROTEREAU (Q)
MONTIGNY (T)
LECOMTE
MOELLEUX
AUBERT (V)
LA VARIÈRE (B)
GODINEAU (B)
DANSAULT
L'ÉTÉ (CL)
ROCHETTES (CL)
CHÂTEAU
FONTAINERIE (V)
HAUT PERRAYS (CL)
CREMANTS

BEAUREGARD
Clos MAURICE
L'ETE
TARGE
BOUVET (S)
PETITE CHAPELLE
MUSCADET
AUTRES
MORILLEAU
POIRON-DABIN
COING SAINT-FIACRE
TOURLAUDIÈRE
BIDEAU-GIRAUD
COGNETTES
DURANDIÈRE
ELGET
ESPÈRANCE
PLESSIS GLAIN
R de la GRANGE
TOPAZE
HAUTE NOELLES



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
(Clos de L'ÉPINAY (V))
GAUDRELLE (V)*
PASSAVANT
FOSSE SÈCHE (S)
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
(A. ROBLIN (S))
TEILLER (MS)
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX

(LEBLOIS (M)*)
GAUTHIER-LHOMME (V)
CREMANTS
PETIT CLOCHER*
AMANDIERS (S)
MUSCADET
AUTRES
GARNIERE*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
(CR.-ST-LAURENT (S))
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX
CREMANTS
MUSCADET
AUTRES

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine du MAS ROUS


Michel Bizern était blond. Les habitants du village le surnommaient "Miquelo Ros" (Michel le Blond). Sur ses terres, au pied des Albères, il produisait des vins de forts degrés, des céréales et des olives. En 1850, il tombe sous le charme d'une bergerie et décide d'y construire sa maison. Alors, comme cela arrive souvent, les gens du village ont tôt fait d'identifier le lieu. La propriété devient pour tout le monde “El Mas del Ros” (le Mas du Blond). Au cours du temps, l'apparition de la langue française, dans cette région où l'on ne parlait que le Catalan, a transformé “Ros” en “Rous”. Le Domaine est certifié Bio depuis 2014. Remarquable Côtes-du-Roussillon rouge 2014, de couleur intense, aux tanins présents et soyeux à la fois, marqué par son terroir, avec ces notes d’épices, de fruits noirs et de torréfaction, un vin de bouche pleine et riche, aux nuances subtiles, idéal sur une cuisine épicée, comme, notamment, un faisan aux boudins noirs ou une roulade de veau aux fruits secs. Le Muscat de Rivesaltes Bio 2015, terroir de schiste et d’argile, cépages Muscat d'Alexandrie et Muscat à Petits Grains, est un vin très gourmand, qu’il faut déboucher sur des crèpes Suzette ou un savarin au rhum, toujours très agréable comme le Côtes-du-Roussillon rosé, avec ces notes de rose et de fraise. Savoureux IGP d’Oc Viognier 2014, fruité au nez comme en bouche (agrumes, tilleul), alliant rondeur et persistance, comme ce Côtes Catalans Syrah 2014, très coloré, au nez dominé par la griotte et les épices.

Madame Pujol

66740 Montesquieu
Téléphone :04 68 89 64 91
Télécopie :04 68 89 80 88
Email : masrous@mas-rous.com
Site personnel : www.mas-rous.com

Clos LABARDE


Le vignoble (4,6 ha) est planté à l’est de Saint-Émilion, sur un coteau argilo-calcaire. Les méthodes de culture sont à l’ancienne : labour et pas de désherbant, les vendanges sont faites manuellement, les grappes triées sur tapis et éraflées, le chai a été rénové, parfaitement équipé pour pratiquer des cuvaisons longues contrôlées par thermorégulation. L’élevage dure de 18 à 22 mois dans des barriques de chêne dont 1/3 renouvelées chaque année. Nicolas Bailly juge “le 2016 très prometteur, plus équilibré que le 2015, structuré, bien tannique, des degrés élevés avec une superbe qualité et une quantité normale. Nous proposons les 2014 et 2015. Le 2014 est un millésime très agréable à déguster, belle tenue dans les vins, il ne faudra pas être pressé pour les ouvrir. Le 2015 est plus concentré. Il nous reste du 2013, un peu plus léger, très agréable à déguster maintenant, il a très bien évolué.” En effet, voilà un remarquable Saint-Émilion GC 2014, qui associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien soyeux, de bouche ample avec cette saveur d’épices persistante. Le 2013 est très agréable, de couleur intense, charnu, d’une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres. Beau 2012, fin, aux tanins harmonieux et riches, charpenté, associant structure et velouté, à dominante de fruits frais et d’humus, de bouche gourmande. Le 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, est un vin de belle matière, qui se goûte remarquablement bien.

Nicolas Bailly
Bergat
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 43 39
Télécopie :05 57 74 40 26
Email : nicolasbailly.closlabarde@sfr.fr

COULY-DUTHEIL


Le domaine (depuis quatre générations) est géré selon le principe de la lutte raisonnée et du respect de l'environnement (enherbement complet du vignoble, effeuillage, faibles rendements...). Trois terroirs : les plaines aux graviers mêlés de sables en bordure de Vienne, les pentes et les plateaux argilo-silicieux, et les coteaux argilo-calcaires. Toujours une référence avec ce Chinon rouge Clos de l'Olive 2014, corsé, aux tanins fondus, bien en bouche, riche et structuré, au nez per- sistant où dominent des arômes subtils de cassis, de griotte et de cannelle. Le Chinon rouge Clos de l'Écho 2014 est typé par ses arômes de fruits rouges et sa structure intense. Le Chinon rouge Baronnie Madeleine 2014, de couleur soutenue, de belle robe grenat, est riche et structuré, au nez persistant où dominent des notes de prune et de griotte.

Arnaud Couly
12, rue Diderot - BP 234
37500 Chinon
Téléphone :02 47 97 20 20
Télécopie :02 47 97 20 25
Email : info@coulydutheil-chinon.com
Site personnel : www.coulydutheil-chinon.com

DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


Exploité par la famille Duveau depuis plusieurs générations, le vignoble du Domaine de la Guilloterie s'étend aujourd'hui sur 50 hectares. Au sud de la Loire et au bord de son confluent le Thouet, ce terroir bénéficie de conditions climatiques particulièrement favorables à la culture de la vigne. Sur ce sol argilo-calcaire, les cépages s'épanouissent pour donner des vins expressifs et de caractère, bien typés. Le Domaine de la Guilloterie produit un excellent Saumur blanc issu exclusivement du cépage Chenin, frais, avec des arômes flatteurs, bien typé. Le Saumur rouge est souple et très aromatique avec de la charpente qui supporte un léger vieillissement. Le Saumur Champigny est très harmonieux, bien typé avec des arômes très persistants de fruits rouges, complexe et très élégant. Le Saumur Mousseux brut et le Crémant de Loire sont deux vins aux bulles fines élaborés selon les méthodes traditionnelles, très agréables à déguster bien frais.

SCEA Duveau Frères

49260 Saint-Cyr-en-Bourg
Téléphone :02 41 51 62 78
Télécopie :02 41 51 63 14
Email : chateaulaguilloterie@vinsdusiecle.com
Site : chateaulaguilloterie
Site personnel : www.domainedelaguilloterie.com


> Nos dégustations de la semaine

Château GRAND-PUY-LACOSTE


Incontestablement au sommet. François-Xavier Borie se passionne pour son Château Grand-Puy-Lacoste. Le vignoble couvre 55 ha de vignes d’un seul tenant, âge moyen 38 ans, terroir de grosses graves profondes sur de superbes croupes typiques des grands terroirs du Médoc. Cuvaison longue de 3 semaines, élevage en barriques de chêne français “grain fin”, dont 75% de bois neuf, élevage de 16 à 18 mois selon le millésime.
“Associé à notre connaissance approfondie du vignoble, parcelle par parcelle, tous nos derniers investissements nous permettent de très vite réagir les années un peu plus délicates, nous explique François-Xavier Borie. Nous ne regrettons surtout pas l’achat de matériel performant (tables de tris vibrantes, égrappage...), c’est ce qui fait la différence et permet d’optimiser le résultat. Nous n’avons pas vraiment changé notre méthode de vinification mais, grâce à une technique plus précise, nous l’avons améliorée sensiblement. Nous désirons nous donner les moyens de mener une viticulture plus perfectionniste.”
Typé par son terroir exceptionnel et une maîtrise évidente, très précise, de la vigne au vin, ce Pauillac 2013 est certainement l’une des plus jolies bouteilles de ce millésime, un vin de grand charme, de jolie robe grenat soutenu, qui dégage un nez intense et subtil à la fois (groseille, humus), aux tanins soyeux, et développe au palais des connotations délicates de fruits noirs macérés, de cuir et de poivre. “Château Grand-Puy-Lacoste 2013 est composé en majorité de Cabernets-Sauvignons (80%), me précise-ton, ce qui lui donne cette belle trame, cette robe rouge grenat, des arômes de fruits noirs complétés d’une note de cassis et d’épices douces. En bouche, l’attaque est précise, droite et se prolonge sur des tanins fondus et équilibrés, avec une finale très pure. Un vin qui réunit charme, élégance, fraîcheur. Le 2013, un vin de belle qualité à Grand-Puy-Lacoste grâce à son terroir qui a fait la différence.”
Le 2012 (vendanges du 3 au 16 octobre, assemblage 76% Cabernet-Sauvignon, 24% Merlot), est remarquable, de couleur rouge sombre, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, de crème de cassis et de poivre, tout en complexité aromatique, aux tanins amples, tout en charme, un vin qui met en valeur son beau terroir de Pauillac. Le 2011, offre, une fois encore, un style structuré par une grande majorité de Cabernet-Sauvignon (78%), reflétant la richesse et le potentiel de son terroir. Il présente une couleur rouge profonde et intense. Le bouquet dévoile des parfums très typiques de fruits noirs et de cassis complétés de notes légèrement épicées. L’attaque en bouche est précise, offrant une structure élégante et équilibrée. L’ensemble forme une belle unité alliant finesse, fraîcheur et persistance. On retrouve la trame des beaux millésimes de Grand-Puy-Lacoste où le raffinement du fruit s’allie aux tanins bien mûrs et suaves.
Exceptionnel 2010, composé d'une très grande majorité de Cabernet-Sauvignon (83%) qui offre une couleur rouge profonde. Le bouquet dévoile des parfums de cassis très mûrs, légèrement épicé révélant la belle maturité des raisins. L'attaque en bouche va crescendo, suave puis dense, se poursuit par une puissante structure tanique équilibrée. L'ensemble précis et complexe, enrobé d'une belle fraîcheur et d'une très longue persistance aromatique donnant beaucoup de classe à ce grand millésime. “Ce 2010 s'inscrira sans aucun doute dans la belle histoire des années mythiques de notre vignoble, du grand art...”
Formidable 2009, qui présente une robe d'un rouge sombre intense. Le bouquet dévoile des arômes complexes de fruits et des notes de cassis très mûrs. L'attaque en bouche est précise, très dense, et développe une trame aux tanins suaves, élégants et charmeurs. L'ensemble forme une belle unité, alliant structure, pureté, finesse et fraîcheur. C'est donc un vin de grand équilibre et de très longue persistance en bouche, promis à un bel avenir ! Le 2008, très représentatif du classicisme de ce grand millésime bordelais, est un grand vin très ferme, un vin tannique, associant structure et élégance, au bouquet concentré, aux nuances épicées, charnu, dense et velouté en bouche, vraiment très prometteur. “Pour le 2008, me dit François-Xavier Borie, nous avions privilégié la bonne aération des grappes sur le pied, de petits rendements, un bon contrôle du vignoble tout au long de la saison. Le 2008 présente de la structure, une grande longueur en bouche et offre un beau potentiel de garde.”
Remarquable 2007, toujours très racé, au nez de prune et de framboise cuite, de robe grenat soutenu, un grand vin alliant puissance et souplesse, de bouche dominée par de très belles senteurs de fruits mûrs avec des notes de poivre, d’une grand subtilité, avec des tanins soyeux, très équilibré, de très bonne garde.
Beau 2006, très typé, aux tanins mûrs et fermes à la fois, de bouche très parfumée (fraise des bois), riche et fondue à la fois, au nez où se mêlent la truffe et l’humus, bien charnu comme il se doit, parfait avec une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise ou des rognons de veau à la bordelaise.
Exceptionnel 2005, d’une grande complexité d’arômes, un vin dominé par la fraise des bois et la réglisse, puissant, d’une finale persistante aux nuances de fumé, de mûre et d’épices, qu’il faut laisser se faire pour développer tout son potentiel. “Le 2005 est sûrement la plus grande réussite depuis 25 ans, poursuit François-Xavier Borie, cela a été un millésime excessivement facile pour le viticulteur, si j’ose dire, c’est un vin qui a beaucoup d’amplitude, de charme, de complexité, on est vraiment dans la typicité de Grand-Puy-Lacoste, d’un très grand Pauillac. Il est d’un grand potentiel de garde, mais également très agréable dès maintenant tant l’on est séduit par ce fruit qui explose en bouche. C’est d’ailleurs une caractéristique des très grands millésimes, quand le vin est déjà formidable dans sa jeunesse. C’est un millésime que j’apprécie beaucoup surtout avec cette sève, cette trame si dense, c’est vraiment un vin à très fort potentiel, et l’exceptionnelle qualité du millésime fait penser à des 1989, 1982 et même à des 1947.”
Le 2004, de couleur très profonde, avec des tanins intenses, un nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l’humus, et cette finale subtilement toastée qui fait tout son charme, un vin très distingué, de belle garde. Le 2003 est toujours l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur soutenue, d’un très bel équilibre, riche et concentré, un grand vin complet et ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, que l’on retrouvent aux papilles.
Le 2002 est une grande réussite, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, aux tanins denses, qui se goûte remarquablement (parfait sur un lièvre ou de l’agneau), d’excellente évolution. Très beau 2001 de bouche riche et charnue, tout en subtilité d’arômes (griotte, humus), séveux en finale, à prévoir avec un canard rôti ou un tajine de souris d'agneau.

Domaines François-Xavier Borie

BARDOUX Père et Fils


Un vignoble familial de 4 ha (18 parcelles) bénéficiant d’un sous-sol allant d’une structure siliceuse à argilo-calcaire au fur et à mesure que l’on s’élève jusqu’au tertre de Saint-Lié.
En 1684, avec la naissance de Pierre Bardoux, se crée l'origine d'une lignée de vignerons de pure souche. Tranquille jusqu'alors, le vin de la maison fut champagnisé dès 1929, sous l'impulsion de Jules et Prudent Bardoux qui créèrent la marque. Depuis 1973, c’est Pascal Bardoux, diplômé de l'Ecole de Beaune, qui cultive la vigne et l'art du vin dans son exploitation de 4 ha qu'il assure intégralement.
Beau Champagne brut Millésime 2005, au bouquet fleuri, avec des nuances de noisette et de miel, alliant souplesse et structure, est un vin puissant, tout en finesse, d’une longue finale, une cuvée très bien dosée. Le 2004 est finement fruité, légèrement épicé, savoureux et persistant, à la mousse élégante, à déboucher sur une cuisine raffinée. Le Réserve brut Premier Cru, d’une jolie complexité aromatique, est un Champagne dominé par une rondeur persistante, aux nuances de petits fruits mûrs, d’une belle longueur, tout en harmonie comme le brut Premier Cru, à la mousse fine et légère, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d’abricot, harmonieuse et savoureuse, de belle structure. Vous apprécierez tout autant cet Ultra brut, une cuvée sans artifice, ample, très séduisante, à la mousse fine et légère, qui laisse la part belle aux fruits et à la fraîcheur., parfait avec un tartare de saumon, notamment. Gîte sur place.

Pascal Bardoux
5 - 7, rue Saint-Vincent
51390 Villedommange
Tél. : 03 26 49 25 35
Fax : 03 26 49 23 15
Email : contact@champagne-bardoux.com
www.champagne-bardoux.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château des ARRAS


Situé sur un coteau dominant la Dordogne, ce vignoble de 27 ha clos de mur, est une propriété familiale depuis plus de 100 ans. Méthode culturale en agriculture raisonnée, en harmonie avec la nature et l’environnement.
On y goûte ce Bordeaux Supérieur cuvée Elles 2010, au nez persistant (griotte, violette), un vin équilibré, gras, aux tanins savoureux, de bouche classique, de charpente soutenue, avec une jolie finale parfumée au palais (pruneau, épices), de robe intense (11,50 €). Le Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2010 est de bouche dense et puissante, aux tanins bien fondus et harmonieux, au bouquet complexe où s’entremêlent des senteurs de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, vraiment abordable (7,50 €). Le 2009, corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, est tout en bouche, de très bonne garde.

Famille Rozier

> Les précédentes éditions

Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015

 



Domaine DOZON


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


André DEZAT et Fils


Domaine Charles FREY


Domaine BROBECKER


Maison MOLLEX


Château RAYMOND-LAFON


Château LAUDUC


SCHAEFFER-WOERLY


Château PLANTIER ROSE


Château BROWN


Domaine de la CHAISE


Sylvain MOSNIER


DRAPPIER


Henry NATTER


Château VAISINERIE


Domaine La MEREUILLE


Maurice VESSELLE


BOIZEL


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Les Clos MAURICE



CHATEAU DE LA BRUYERE


DOMAINE GUIZARD


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


DOMAINE ALARY


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CHATEAU VALGUY


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


CLOS TRIMOULET


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE COMTE PERALDI



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales